FEVRIER

Nous indiquons ici les saints fêtés cette année en février, en mettant plus particulièrement en lumière leur lien éventuel avec le Carmel.


2
Présentation du Seigneur Jésus au Temple
Journée de la vie consacrée

Quarante jours après la naissance de Jésus, il est présenté au Temple selon la loi du Seigneur (Exode 13, 11-13) et Marie accomplit le rite de purification des jeunes femmes accouchées. Ainsi, Jésus s'inscrit dans la fidélité à la Torah, il est reconnu par les "pauvres du Seigneur", qui attendent la consolation d'Israël.
Pour nous c'est aussi la fête de la vie consacrée. Toute vie est don de Dieu et appelle en retour le don de nous-mêmes. Jour de fête et de joie ! Tout ce qui n'est pas donné n'est-il pas perdu ?



Quand Jésus a regardé une âme, aussitôt il lui donne sa divine ressemblance,
mais il faut que cette âme ne cesse de fixer sur lui ses seuls regards."
Thérèse de l'Enfant-Jésus (26 avril 1892)

La charité me donna la clé de ma vocation. (...) Je compris que l'Amour seul faisait agir les membres de l'Eglise, que si l'Amour venait à s'éteindre, les apôtres n'annonceraient plus l'Evangile, les martyrs refuseraient de verser leur sang... Je compris que l'Amour renfermait toutes les vocations, que l'Amour était tout, qu'il embrassait tous les temps et tous les lieux... en un mot qu'il est éternel !... Alors dans l'excès de ma joie délirante, je me suis écriée : ô Jésus, mon Amour... ma vocation enfin je l'ai trouvée, ma vocation c'est l'Amour !.. Oui, j'ai trouvé ma place dans l'Eglise et cette place, ô mon Dieu, c'est vous qui me l'avez donnée... dans le Coeur de l'Eglise, ma mère, je serai l'Amour...





3
Bienheureux missionnaires martyrs en Extrême-Orient
des Missions étrangères de Paris
fêtés à Paris

Nous fêtons en ce jour tous les évêques et prêtres membres de la Société des Missions étrangères de Paris, martyrs en Chine (1856), au Vietnam (1833-1861) et en Corée (1839-1866). Des milliers de chrétiens de ces pays moururent aussi pour leur foi. Et encore aujourd'hui partent de jeunes missionnaires de Paris vers l'Asie..
Le plus célèbre de ces martyrs est sans doute Jean Théophane Vénard, originaire du Poitou, décapité au Vietnam le 2 février 1861 à trente-deux ans. Les lettres qu'il adressa aux siens montre sa tendresse et sa force d'âme. Thérèse de l'Enfant-Jésus aima sa vie et le prit comme ami spirituel. Elle parle de lui dans une de ses lettres à un jeune missionnaire qu'elle accompagne de ses prières, le Père Roulland:

Depuis votre départ, j'ai lu la vie de plusieurs missionnaires. J'ai lu, entre autres, celle de Théophane Vénard qui m'a intéressée et touchée plus que je ne saurais dire; sous cette impression, j'ai composé quelques couplets qui me sont tout à fait personnels, je vous les envoie cependant, notre bonne Mère m'a dit qu'elle pensait que ces vers seraient agréables à mon frère du Sutchuen. L'avant-dernier couplet réclame quelques explications : je dis qu'avec bonheur je partirais pour le Tonkin si le Bon Dieu daignait m'y appeler...
(19 mars 1897)

"A Théophane Vénard"

Soldat du Christ, ah ! prête-moi tes armes
Pour les pécheurs, je voudrais ici-bas
Lutter, souffrir à l'ombre de tes palmes,
Protège-moi, viens soutenir mon bras.
Je veux pour eux ne cessant pas la guerre
Prendre d'assaut le royaume de Dieu
Car le Seigneur apporta sur la terre
Non pas la paix, mais le glaive et le feu...

Je l'aime aussi, cette plage infidèle
Qui fut l'objet de ton ardent amour
Avec bonheur je volerais vers elle
Si le Bon Dieu m'y appelait un jour...
Mais à ses yeux, il n'est pas de distance
Tout l'univers devant Lui n'est qu'un point
Mon faible amour, mes petites souffrances
Bénies par Lui, Le font aimer au loin !

5
Sainte Agathe
Vierge et martyre

D'Agathe, nous ne savons presque que le nom, qui est en soit un beau programme de vie: agathe signifie "Bonté". Cette martyre de Catane en Sicile fut sans doute victime de la persécution de Dèce (en 251 ?).

6
Saint Paul Miki et ses compagnons


Nagasaki est une ville de vieille chrétienté. Au XVIe siècle le christianisme japonais affronte la persécution, les croix se dressent face à la mer. Le 5 février 1597, il se trouve parmi les suppliciés des européens et des japonais, des religieux et des laïcs, et même des enfants : Louis avait onze ans, André treize. Paul Miki, jésuite japonais, prêche du haut de sa croix et entraîne ses compagnons à chanter et à pardonner. Le 9 août 1945, ce sera un autre martyre pour Takashi Nagaï et tous les habitants de la ville. Mais aujourd'hui encore, la foi catholique est bien vivante à Nagasaki...

7
Bienheureuse Marie de la Providence
fêtée à Paris


Eugénie Smet, née à Lille en 1825, vient à Paris fonder l'institut des Auxiliatrices des âmes du purgatoire, dont les constitutions sont d'inspiration ignatienne. Etre apôtre dans la communion des saints et répondre aux besoins de son temps, spécialement des plus défavorisés. S'abandonner à la providence : tel est le secret de celle qui prit le nom de Marie de la Providence. Tenaillée par un cancer, elle ne cesse d'invoquer avec confiance "Jésus, Joie éternelle des saints"...

10
Sainte Scholastique


Nous ne connaissons de Scholastique guère plus que ce fameux épisode, conté par les Dialogues de sait Grégoire le Grand, où elle rencontre son frère Benoît et cherche à le retenir pour profiter encore de sa présence et de son enseignement. Au pied du Mont Cassin, Benoît veut rentrer. Alors Scholastique prie le Seigneur et un tel orage éclate que Benoît est contraint de demeurer auprès de sa soeur. "Puisque tu ne m'as pas écouté, j'ai prié mon Seigneur et lui m'a écouté." Leçon d'humilité pour le grand maître de la vie monastique, leçon d'humanité aussi... Scholastique a choisi la vie monastique à la suite de son frère, en cette période difficile où guerres et pillages sapent l'empire romain. Quand l'Europe se construit et s'agrandit, nous pouvons prier et le frère et la soeur.. .


11
Notre-Dame de Lourdes


En 1858, incroyance, positivisme et matérialisme semblent triompher en France; les libres penseurs raillent une Eglise sur la défensive, apparemment contre le "progrès" de la modernité. Mais à Massabielle, une jeune fille pauvre, Bernadette, reçoit un message de conversion et d'espérance : une source à chercher là où elle ne voit que de la boue. La Vierge parle avec respect à cette enfant : "elle m'a parlé comme à une personne". C'est peut-être le coeur du message évangélique de Lourdes. Les pauvres ne s'y trompent pas.

En aoùt 1910, la marquise Alessandra di Rudini fit un jour un voyage à Lourdes, sans y croire, sans vouloir y croire. Elle avait lu Renan et se moquait des superstitions. Et pourtant c'est là qu'elle reçut le don de la foi. "Je ne me reconnais plus moi-même !" devait-elle dire "Toute ma vie ils vivront dans mon âme, ces cris de foi et d'espoir qui jaillissent de cette foule croyante vers le Saint-Sacrement, comme si le Christ Homme-Dieu était visiblement devant les multitudes, bénissant et guérissant !" ; "il faut que je reconnaisse aussi l'effet surnaturel, puisque j'ai pu croire et vouloir ce qui humainement est incompréhensible, et conduire mon intelligence à accepter ce qui lui paraissait impossible." Elle fit installer à Lourdes une statue, que l'on peut toujours voir, avec cette inscription gravée : "il est plus beau de retrouver la foi que la vue".
Elle devint plus tard carmélite à Paray-le-Monial avant de fonder trois carmels dont celui de Montmartre .

Textes de Mère Marie de Jésus (in Alessandra di Rudini, DDB 1961)

14
Saints Cyrille et Méthode
Evêques


Patrons de l'Europe

Méthode et son frère Constantin sont nés vers 825 à Thessalonique, fils d'un haut fonctionnaire de Byzance. Ils sont envoyés en mission en Moravie; ils apprennent le slavon et traduisent la Bible et la Liturgie en cette langue. Cette inculturation est un succès apostolique mais ils doivent la justifier devant le pape en 868. Constantin, sentant venir sa fin, demande à faire profession monastique sous le nom de Cyrille et meurt le 14 février 869. (D'où le nom d'alphabet cyrillique donné à l'alphabet russe.) Quant à son frère Méthode, il sera ordonné évêque par le pape et sera nommé légat pour tous les pays slaves. Il meurt à Velehrad et ses obsèques seront célébrées en latin, grec et slavon. L'enjeu, plus que jamais actuel, demeure d'inculturer la foi et de l'annoncer sans imposer la culture de ceux qui l'ont apportée...

18
Sainte Bernadette


Nous ne fêtons pas sainte Bernadette le jour de sa mort mais le jour où la Vierge lui annonça (le 18 février 1858): "Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde mais dans l'autre." L'Eglise n'a pas canonisé Bernadette pour ses visions, sa sainteté est d'avoir porté ce message en dépit de tout avec humilité et humour, vivant sa vie de religieuse dans l'enfouissement d'un humble service des pauvres.


N'oublie pas de voir Notre-Seigneur dans la personne du pauvre.
Il faut aimer sans mesure et se dévouer sans compter.
Dépense-toi au service des pauvres, mais avec prudence.
Ne te laisse jamais aller au découragement.
Aime beaucoup la sainte Vierge.

Conseils de Bernadette à une jeune soeur de Nevers, Julie.

21
Saint Pierre Damien
Evêque et Docteur de l'Eglise


Pierre Damien fut ermite à Font-Avellane mais le Seigneur y préparait dans le silence un instrument de choix pour commencer la réforme d'une Eglise qui en avait bien besoin. Par l'austérité de sa vie et ses écrits, Pierre Damien fut le soutien des papes soucieux de mener à bien une réforme du clergé et des ordres religieux. Il devint cardinal-évêque d'Ostie en 1057 et d'ermite, il devint légat pontifical chargé de nombreuses et difficiles missions de par l'Europe. Il meurt en voyage, épuisé par sa tâche, en 1072, un an avant que son ami le moine Hildebrand ne soit élu pape et ne devienne le pape Grégoire VII, ouvrier du renouveau de l'Eglise.

22
Chaire de Saint Pierre

23
Saint Polycarpe
Evêque et martyr


Irénée de Lyon nous déclare avoir entendu l'enseignement de Polycarpe, disciple de saint Jean, évêque de Smyrne, qui connut le martyre dans sa vieillesse le 23 février 155. "Voilà quatre-vingt-six ans que je sers le Christ et il ne m'a jamais fait aucun mal. Pourquoi donc renierais-je mon Roi et mon Sauveur ?

Je t'ai vu, Florinus (un chrétien tombé dans l'hérésie qu'Irénée cherche à ramener à la foi catholique), je t'ai vu quand j'étais encore enfant, dans l'Asie inférieure, auprès de Polycarpe (...) Ce que l'on a appris dès l'enfance en effet, se développe en même temps que l'âme, ne faisant qu'un avec elle. Si bien que je puis dire le lieu où s'asseyait pour nous entretenir le bienheureux Polycarpe, ses allées et venues, le caractère de sa vie et l'aspect de son corps, les discours qu'il tenait à la foule, et comment il racontait ses relations avec Jean, et avec les autres qui avaient vu le Seigneur, et comment il rappportait leurs paroles, et ce qu'il tenait d'eux au sujet du Seigneur, de ses miracles, de son enseignement, en un mot comment Polycarpe avait reçu la tradition de ceux qui avaient vu de leurs yeux le Verbe de Vie, il était dans tout ce qu'il rapportait d'accord avec les Ecritures. J'écoutais cela attentivement, par la faveur que Dieu a bien voulu me faire, et je le notais non sur du papier mais en mon coeur et, par la grâce de Dieu, je ne cesse de le ruminer fidèlement." Irénée de Lyon (Histoire ecclésiastique 5)

24
Bienheureuse Isabelle de France
Fêtée à Paris


Isabelle de France, née en 1225, était la soeur de saint Louis. Belle princesse en son palais, elle se fit tôt remarquer par sa grâce, sa piété, son souci des pauvres et son goût pour le silence. A vingt ans, elle refuse le mariage qu'on veut lui imposer. En 1252, elle se retire et fonde un monastère de clarisses à Longchamp et vécut tout près, sans toutefois prononcer de voeux... Elle y mena une vie de silence et de prière. Elle fut béatifiée en 1521.