MARS

Nous indiquons ici les saints fêtés cette année en mars, en mettant plus particulièrement en lumière leur lien éventuel avec le Carmel.
Comme mars est entièrement dans le temps de carême, la liturgie est centrée sur le Christ et le chemin vers Pâques, et la célébration des saints passe au second plan.


7
Saintes Perpétue et Félicité
Martyres

8
Saint Jean de Dieu
Religieux

9
Saint Grégoire de Nysse
Evêque

Père de l'Eglise, Grégoire (dit le Théologien) est le frère de saint Basile le Grand, de sainte Macrine. Issu d'une famille fervente, il approfondit sans cesse sa foi. Il se marie et aimera toujours tendrement sa femme. Grégoire de Nazianze et Basile l'entraînent à prendre une part de plus en plus active au service de l'Eglise. Devenu évêque de Nysse, contre son gré, car il ne sent doué ni pour l'action ni pour la pastorale, il est déposé par des ariens. Il devient ensuite évêque du diocèse du Pont et joue un rôle important au Concile de Constantinople (381). A la fin de sa vie, il se met à écrire : il réfute l'arianisme, commente la Bible, entre autres la Genèse, le Cantique des Cantiques et les Béatitudes. Dans la Vie de Moïse, il nous décrit l'ascension mystique; et cette oeuvre fit de lui le Père des mystiques.

Comment écoutes-tu le Crucifié, toi qui vis trop bien ?
Comment écoutes-tu Celui qui est mort au péché,
toi qui te portes bien de ton péché ?
Toi qui n'es pas crucifié au monde et n'admets pas la mortification ?
Toi qui te modèles sur ce siècle
et ne te transformes point pas le renouvellement de ton intelligence...
Tu as été oint pour offrir à Dieu non point un don étranger
mais un don ineffablement tien,
l'homme intérieur, parfait et immaculé.
(De Virg. XXIII)

Trouver Dieu consiste à le chercher sans cesse.
Chercher n'est pas une chose
et trouver une autre
mais le gain de la recherche
c'est la recherche même.
(Vie de Moïse)

10
Bienheureuse Marie Eugénie Milleret
fêtée à Paris

Anne Milleret avait déménagé à Paris à la suite de la séparation de ses parents. A la mort de sa mère, elle perd la foi mais la retrouve en écoutant Lacordaire. Elle résolut alors de faire de sa vie un service de Dieu et des autres. Elle fonde en 1844, selon les besoins du temps, un institut pour l'éducation des jeunes filles, pour aider celles-ci à découvrir que la religion n'est pas contraire à la raison. Elle choisit comme nom de religion Marie-Eugénie de Jésus. Elle veut que les soeurs de l'Assomption aient une formation intellectuelle solide et soient "contemplatives dans l'action".

C'est une folie de ne pas être ce que l'on est avec le plus de plénitude possible"

La grande vertu que je remarque dans les saints, c'est l'espérance, une des vertus qui manque le plus à notre époque. S'il y avait plus d'espérance, il y aurait plus de saints.

Mère Marie-Eugénie

Découvrez le site des soeurs de l'Assomption et leur présentation de leur fondatrice.

15
Sainte Louise de Marillac
fêtée à Paris

Une lumineuse figure dans le sillage de saint Vincent de Paul. Louise a passé toute sa vie à Paris. Jeune femme comblée par la naissance d'un fils, elle perd en 1625, à trente-quatre ans, son mari Antoine Le Gras. D'un tempérament inquiet, dépressif, elle se relève de ce deuil grâce à l'aide pacifiante de Monsieur Vincent. C'est alors qu'elle répond à l'appel de Vincent de Paul et se consacre entièrement aux soins des pauvres, s'installant avec les filles de la Charité à La Chapelle et au Faubourg Saint-Denis. Elle devient le 25 mars 1634 la première fille de la Charité. Elle meurt six mois avant Monsieur Vincent. Leur amitié demeure un exemple frappant de cette complémentarité entre un fondateur et une fondatrice, si fréquente et féconde dans l'histoire de l'Eglise.

"Tâchez d'être contente parmi tous vos sujets de mécontentement.
Soyez toute simple et toute humble
Tenez-vous gaie, je vous en prie et honorez la sainte tranquillité de l'âme de Notre-Seigneur, et soyez toute pleine de confiance qu'il dirigera votre cher coeur par la sainte dilection du sien.
Mon Dieu, ma fille, qu'il y a de grands trésors cachés dans la sainte Providence, et que ceux-là honorent souverainement Notre-Seigneur qui la suivent et ne l'enjambent pas ! Oui mais, me direz-vous, c'est pour Dieu que je me mets en peine ! Ce n'est plus pour Dieu que vous vous mettez en peine si vous vous peinez pour Le servir !"
Conseils de saint Vincent de Paul à Louise de Marillac

18
Saint Cyrille de Jérusalem
Evêque

19
Saint Joseph
Epoux de la Vierge Marie
Patron de l'Eglise universelle


Le Carmel a un attachement tout particulier à saint Joseph. Sainte Thérèse avait pour lui une confiance telle qu'elle plaça sous son patronage le premier monastère de sa réforme, Saint-Joseph d'Avila.

Edith Stein, Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, reprenant les expressions de la Madre, a écrit deux poèmes en l'honneur de saint Joseph, dont sa prière à saint Joseph

Je continuais à croire que, si je retrouvais la santé, je servirais Dieu davantage. C'est là notre grande erreur : nous ne nous en remettons pas entièrement à la conduite du Seigneur. Il sait pourtant mieux que nous ce qui nous convient. (...) Je pris le glorieux saint Joseph pour avocat et patron, et je me recommandai tout particulièrement à son intercession. J'ai vu clairement que ce père et seigneur de mon âme m'a délivrée de mon mal et de bien d'autres plus grands où il y allait de mon honneur et du salut de mon âme : il a même fait pour moi plus que je ne lui demandais. Au reste je ne me souviens pas de lui avoir jusqu'ici rien demandé qu'il ne m'ait accordé. C'est une chose étonnante que les grandes grâces dont Dieu m'a favorisée, que les périls, tant de l'âme que du corps, dont il m'a délivrée par l'entremise de ce bienheureux saint. Le Seigneur semble avoir donné grâce aux autres pour nous assister dans tel ou tel besoin ; mais saint Joseph,, je le sais par expérience, nous assiste en toutes nos nécessités. Notre Seigneur veut nous montrer sans doute qu'il exauce dans le ciel toutes les prières de celui auquel il obéissait sur la terre car Joseph, en qualité de père nourricier et de père adoptif, avait ici-bas droit de lui commander.
(Vie par sainte Thérèse d'Avila, chapitre 6)

25
Annonciation du Seigneur
Solennité